Archives pour la catégorie «Biennale Istanbul 09»

 

Je me bornerai à présenter ci-dessous 3 « coups de coeur », à raison d’un par lieu d’exposition.

A L’Entrepot n°3, une très belle création de  Rena Effendi (plasticienne vivant à Bakou).  D’abord une carte géographique montrant le tracé du pipeline Baku-Tbilissi- Ceyhan, suivie d’une double rangée de 28 photos magnifiques  témoignant des divers dégâts et dommages de cette réalisation sur les populations locales. Pas de textes, juste des cartels sobrement informatifs, des sujets évitant le sensationnel, à la fois poignants et poétiques et le choix du noir et blanc pour amener la distance nécessaire.

Blog1a

I will only present here three works I took a fancy to , one to each place of exhibition.

In Warehouse n°3 , a very beautiful creation by  Rena Effendi ( an artist living in Bakou ) . First a map showing the lay-out of the Bakou-Tbilissi-Ceyhan pipe-line , then a double row of 28 magnificent photographs giving evidence of the damages and havoc this equipment will have on local people . No texts , just soberly informative nitices , undramatic subjects both poignant and poetical ; the choice of black and white inducing the necessary distance .

blog1b

 

A l’Entrepôt des Tabacs (Tutun Deposu),  l’iranienne  Jinoos Taghizadeh occupe une salle avec des séries de montages-collages (intitulés « Rocks-papers- scissors » ) et une vidéo. Les montages sont des mixages et superpositions d’images, de pages de journaux, de dessins…  où histoire de son pays ( Révolution de 79 ) et histoire de l’art s’interpénètrent et se brouillent grâce au procédé holographique. Des photographies d’individus réels, morts ou en souffrance, se superposent à d’autres peints par David, Caravage, Bosch… etc.. , disparaissent, reviennent selon l’emplacement du spectateur, partie prenante de ce subtil jeu interactif. La vidéo est efficace dans sa subversive simplicité : un berceau blanc sur fond de lumière verte et rouge ( rappel du drapeau iranien) et une chanson aux paroles lénifiantes.

In the Tobacco wharehouse (Tutum Deposu ) Iranian Jinoos Taghizadeh  fills a room with montages-collages ( named  » Rocks-Papers-Scissors ) and a video . The montages are mixings and superpositions of pictures , newspaper pages , drawings … in which her country’s history ( the 79 revolution ) and Art History intertwine and mix up thanks to a holographic process . Photographs of real people , either dead or in pain, are superposed on others, painted by David, Carravaggio, Bosch …etc…, disappear, come back, depending on the position of the onlooker, thus playing his part in this subtle interactive game. This video is effective in its subversive simplicity : a white cradle against a background of green ang red light ( recalling the Iranian flag ) and a song with soothing words .

Blog1c

 

A l’Ecole Grecque de Ferikoy, Vlatka Horvat présente des sortes d’origamis troublants où chaque fois un corps humain se détache sur fond basique sol /mur dans des poses banales et journalières mais les corps , partiellement coupés par détourage,  sont repliés eux-mêmes ou recouverts, ce qui les rend fragiles, bancals, voire infirmes, l’artiste jouant des vides et des effacements dans le dispositif, de même que des formats « photos de famille » et de l’effet bricolage avec élastiques et morceaux de cartons d’emballage. Bizarrement on pense à Giacometti et à ses silhouettes rongées, désintégrées par l’espace qui les entoure.

In the Ferikoy Greek school , Vlatka Horvat presents kinds of disturbing origamis in which, each time, a human body stands against a basic background – either ground or wall – in banal every day postures, but the bodies, partially cut by detourage, coil up or are covered up and this makes them look fragile, wobbly , even disabled, the artist toying with the gaps and obliterations in the contrivance, as well as with the  » family picture  » format and  » odd job » effect with rubber bands and packing cardboard . Oddly one thinks of Giacometti and his pitted , disintegrated silhouettes in the surrounding space .

Blog1d

Date d’origine de cet article : 18 septembre 2OO9